Maison Lascours, artisan boucher et du web

Maison Lascours, artisan boucher et du web

MAISON LASCOURS, artisan boucher pas que…

“ Depuis 1922, la maison Lascours offre des viande d’exception, aussi un acteurs incontournable du web  ”

Site Internet
Page FaceBook
Page Twitter

Tradition de l’excellence :

Depuis 1922, notre ligne de conduite est la qualité. Nous exigeons tous les jours ce qu’il se fait de mieux auprès de nos éleveurs, fournisseurs et collaborateurs. Nous pratiquons notre métier avec fierté, passion et savoir faire: sélection à l’élevage, maturation des viandes, charcuteries maison. Nous nous efforçons de continuer cette tradition, pour vous fournir la meilleure qualité possible. Une tradition en voie de disparition. Aujourd’hui nous sommes une poignée de bouchers  à continuer se mode d’achat directement à l’élevage.

La VIANDE est le fruit… d’un animal qui a connu la vie, mangé et bu. Qui a donné la vie et élevé. D’un éleveur qui a donné son amour et son temps.

À la Maison Lascours, nous nous sentons garant de ce noble processus. Nous essayons d’inculquer à nos équipes le sens du respect de l’animal, qui est le fruit de la vie, de l’amour et de la passion de plusieurs acteurs. Nous devons découper ces viandes de qualité avec ces mêmes ingrédients pour en faire un produit d’exception.

Aujourd’hui la Maison Lascours c’est une équipe de 20 passionnés de la viande à votre service, et tournés vers le même objectif: «Rendre à la Viande ses lettres de Noblesse».

HISTORIQUE :

1922: Création de la Boucherie Maison Lascours à Lherm

Paul Lascours, créa la première boucherie Maison Lascours, 1 place de l’Église à Lherm. Au fil des années, et grâce à cette boutique, la Maison Lascours à su se positionner comme la Boucherie référence dans au sud de Toulouse. Aujourd’hui cette adresse existe toujours et fait toujours office d’incontournable sur la région Toulousaine.

 

1924: Création d’une Boucherie à Bérat

Vu le succès de la boucherie de Lherm, Paul Lascours décida de s’étendre à la commune de voisine: Bérat. À cette époque les clients possédant des véhicule étaient rare, comme les boucheries. La Maison Lascours s’est donc dupliqué dans la commune voisine pour répondre à se problème. Suite à l’agrandissement de la Boucherie de Lherm dans les années 90, l’activité de la boutique de Bérat fut arrété.

 

1968: Création d’une Boucherie à Lavernose-Lacasse

Sous l’impulsion de André Lascours, le deuxième gérant de la Maison Lascours, une troisième boucherie à vu le jour à Lavernose Lacasse. Cette enseigne connâitra un succès certain pour être ensuite revendue, en 1989, à un employé de la Maison Lascours, Monsieur Roger Sentenac. Cette boucherie est aujourd’hui toujours en activité sous le couteau de Monsieur Eric Sentenac.

 

2004: Agrandissement et modernisation  de la boucherie de Lherm

Suite à la reprise de l’entreprise familiale par Jean Lascours en 1991, la boucherie a connu une période de développement très important pour atteindre près de 1 million d’euros de chiffre d’affaires. À ce moment, la Maison Lascours est entrée dans un cycle d’agrandissement des boutiques, puis des laboratoires et des machines, pour garantir la meilleure qualité à ses clients. Après 6 mois de travaux, la Maison Lascours, dans son petit village de Lherm fut une boucherie à la pointe de l’innovation. Aujourd’hui la Boucherie de Lherm reste toujours le moteur de l’entreprise. Que se soit par les ventes, que part son atelier de production. Jean Lascours étant occupé à sélectionner le bétail et suppervisé la production, la boutique est sous la responsabilité de l’incontournable Fernand Serra (30 ans à la Maison Lascours)

 

2006: Création d’une Boucherie à Muret

Afin de faire tourner à plein régime les ateliers de Lherm et face à une demande grandissante, Jean Lascours décida de créer une nouvelle Boucherie en plein centre historique de Muret. Un pari audacieux car la boucherie s’installera dans une ancienne Banque. La qualité de la Maison Lascours à desuite séduit les muretains et l’adresse s’est vite installé comme la boucherie de référence sur le Muretain. Géré au quotidien avec une main de maître par Jean Charles Rey et son équipe, la boucherie Lascours et le lieu incontournable lors du célèbre marché de “plein vent” le samedi matin.

 

2010: Création du site Internet Maison-Lascours.fr

Suite à des étude de commerce, Mathieu Lascours, le fils de Jean, revient à la Maison Lascours dans l’idée de lui faire prendre le virage de l’Internet. C’est chose faites avec la création du site Internet Delices-viandes.com . Après son démarrage à succès, le site est vite devenu Maison-Lascours.fr . Cette transformation s’est faite dans le but d’uniformiser tous les canaux de vente de la Maison. À cette époque est l’une des premières enseignes de Boucherie à se lancer sur la toile. En 2014, Maison-Lascours.fr c’est plus de 3500 clients fidèles, et ses ventes son en augmentations constante.

 

2012: Ouverture d’une Boucherie à Lacroix Falgarde

Jean Lascours à la fibre entrepreunariale, et la volonté de la Maison Lascours de se rapprocher de Toulouse, font qu’en 2012, la Maison Lascours s’installe à Lacroix Falgarde, dans le centre commercial Veete Campagne. Cette 4ème adresse permet à la Maison Lascours de toucher une clientèle urbaine et des restaurateur de renom. Cette boutique correspond totalement à la définition de la Maison Lascours: un alliage de la tradition et de modernité. Cette adresse est géré avec énergie et sérieux, par le très prometteur Kévin Agard.

 

2015: Aujourd’hui la Maison Lascours c’est 20 personnes au services de la qualité.

LESAVOIRFAIRE001

Histoire de famille

1_famille_Lascours

De la création de la Maison Lascours, à l’établissement de nouvelles boutiques, pour enfin arriver au développement du site internet, voici les hommes forts qui ont su faire grandir la maison.

<b>Sélection des Viandes:</b>

La Sélection de <strong>boeuf Aubrac</strong>, <strong>Charolais</strong> ou encore <strong>Limousin</strong> et de <strong>veaux fermiers</strong>,  à l’élevage est une tradition à la Maison Lascours. Depuis <strong>4 générations</strong>, se perpétue ce savoir unique et inestimable. Choisir le bétail à l’élevage est un long apprentissage.

En effet il est indispensable de <strong>connaître l’anatomie</strong> de la race choisie (Aubrac, Charolais ou Limousin), de voir et comprendre le comportement de l’animal, d’examiner sa façon de marcher, de toucher son gras et l’épaisseur de ses muscles… Un faux filet et un filet épais, une côte ou entrecôte grasse, feront la meilleure des viandes.

<strong>Mais la sélection de bétail ne s’arrête pas à la simple technique. Non, il convient également d’avoir un sens aigu de la curiosité et du relationnel. En effet la relation entre un éleveur est un boucher est historiquement étroite. Une confiance mutuelle est indispensable pour élever une viande de qualité. Alimentation, respect du cahier des charges, hygiène, état des prairies, transport des bêtes… sont autant de paramètres indispensables pour faire de la bonne viande.</strong>

Nous choisissons notre boeuf Limousin, Aubrac et Charolais, et veaux fermiers de cette manière depuis plus de 90 ans. Nous travaillons avec le même <strong>éleveur du Tarn depuis 45 ans</strong>. C’est dire la confiance qui règne entre nous. Nous sommes très peu de bouchers sur Toulouse et en France à exercer encore de la sorte. Un amour et une passion du métier qui se traduit dans la tendreté, le goût et le persillage de notre viande.

<strong>
En ce qui concerne les viandes d’exception comme l’Angus, le Galice (Rubia Gallega ou Blonde de Galice), Black Angus, Simmental ou encore le Wagyu, nous nous déplaçons malheureusement pas tous les mois pour choisir le bétail. Cependant le fait de retrouver ces viandes dans nos rayons, est le fruit d’une grande recherche, de la part de Monsieur Mathieu Lascours. C’est lui qui é initié la Maison Lascours à proposer ce type de viande. Des recherches de plus de 6 mois, de visites d’élevages, de test des meilleurs Steak House d’Europe, de discussions avec les plus grand bouchers de Londres, Munich, San Sebastian, Montréal, Sidney… Pour trouver l’Angus, la Galice, le Wagyu ou encore le Black Angus, parfait. Une aventure humaine au coeur de la haute gastromie. Une fois le type de viande sélectionné, nous nous faisons livrer toutes les semaines les plus beaux morceaux, pour ensuite les mettre dans notre cave de maturation. La maturation, la phase indispensable pour faire une viande d’excellence. </strong>

MATHIEU LASCOURS:

  • Mon parcours:

J’ai un parcours pour le moins atypique… Je suis naît dans une famille d’artisan boucher, pour qui ce métier était toute leur vie. Matin, midi et soir, 7/7 les discussions était tournées vers la boucherie. Malgré cette immersion, je n’ai pas pris la voix de l’apprentissage en boucherie. Une fois mon Bac en poche, j’ai décidé de quitter le cocon familial pour faire mes étude à Paris. Des études de commerce, qui m’ont permis de développer mon sens de la créativité et de la gestion. À la fin de mes études, j’avais deux choix… Travailler dans un cabinet de conseil, comme la majorité des amis, ou de retourner dans l’entreprise familiale. Mon choix s’est finalement porté vers la Boucherie, sans avoir d’idée concrète de ce que je pouvais apporter. Je me suis lancer dans le développement d’un site E-commerce avec comme idée de vendre la viande sur le web (Maison-lascours.fr), puis une nouvelle boutique, les restaurants… J’ai trouvé un terrain professionnel passionnant ou tous les jours je met ma pierre à l’édifice.

 

  • As tu toujours souhaité travailler en Boucherie?

Comme le prouve mon parcours, je dois avouer que non. Cependant aujourd’hui je ne changerai pour rien au monde!

 

  • Qu’est ce qu’il te plais le plus dans la Boucherie?

Le relationnel avec les gens, la conquête du meilleur produits, les discussions avec les éleveurs, le développement vers la modernité. Il y a tant de choses à faire. Ce qui me plaît le plus c’est de voir la transformation du produit de A à Z: Choisir une vache dans un près, maturer ou affiner ses côtes jusqu’à 8 semaines, la préparer pour la cuisson et la déguster… Fantastique!

 

  • Pourquoi est ce mieux de se servir en boucherie artisanale?

Pour ce que je viens d’énoncer. Au delà que la viande en boucherie artisanale soit meilleure, ce qu’elle véhicule en plus c’est de l’amour! L’amour d’un éleveur et d’un boucher dans la quête du meilleur produit.

 

  • Qu’elle est ta coupe/viande préférée?

Le boeuf incontestablement… Une côte de boeuf de Galice ou Aubrac maturée / affinée 8 semaines. Un bonheur à partager. Un faux filet des mêmes races, pour un plaisir égoïste.

LA QUALITÉ AVANT TOUT

Depuis 1922, notre ligne de conduite est la qualité. Nous nous battons tous les jours pour exiger ce qu’il se fait de mieux auprès de notre personnel, éleveurs et fournisseurs. Nous continuons à perdurer la sélection de bovins sur pied pour faire honneur à notre métier. Il serait tellement plus facile de passer uniquement par un grossiste… Mais nous nous efforçons de continuer cette tradition, pour vous fournir la meilleure traçabilité possible. Une tradition en voie de disparition. Aujourd’hui nous sommes une poignée de boucher (-10%) à continuer se mode d’achat directement à l’élevage.

La VIANDE est le fruit…

– D’un animal qui a connu la vie.

– D’un animal qui a mangé et bu.

– D’un animal qui a donné la vie.

– D’un animal qui a élevé.

– D’un éleveur qui a donné son amour.

– D’un éleveur qui a donné de son temps.

À la Maison Lascours, nous nous sentons garant de ce noble processus. Nous essayons d’inculquer à nous équipes le sens du respect de l’animal qui est le fruit de la vie, de l’amour et de la passion de plusieurs acteurs. Nous devons découper ces viandes de qualité avec les mêmes ingrédients pour en faire un produit d’exception.

LA VIANDE FABRIQUE DE L’AMITIÉ, DU RESPECT. C’EST UN 

PRODUIT SI NOBLE QU’IL GÉNÈRE COMME AUCUN AUTRE DE LA

COMPLICITÉ ENTRE LES HOMMES.

 

A

Photos

Vidéos

Maison Lascours

A venir