LES BOUCHERS « HAUTE COUTURE »

0
1840

 / LES BOUCHERS « HAUTE COUTURE »

Des bouchers d’un genre nouveau font la une des médias.

Deux boucher Français on compris depuis plus de 10 ans le sens « Et si être boucher demain c’était plus que de couper de la viande ».

Hugo Desnoyer
Hugo Desnoyer

Monsieur Hugo DESNOYER grand boucher Parisien Militant pour sa profession et respectueur du savoir faire Français.

 

 

Yves-Marie Le Bourdonnec, Photos : Martine Murat
Yves-Marie Le Bourdonnec, Photos : Martine Murat

Et Yves Marie Le Bourdonnec boucher le boucher Bohème qui présente la boucherie d’une autre façon. Plutôt militant « anglais », la viande outre atlantique serait meilleur.

D’une façon comme une autre la nouveauté choque dans notre métier encestral et individualiste. Métier d’exception, surtout en France, métier avec un savoir faire d’exception qui au fil des année est dans une phase descendent, les raisons sont varies et multiple. Le monde avance la mondialisation, les Anglais veulent se developper,  le consommateur a un revenue qui baisse et souhaite tout avoir sous la main…La GMS a créé des lieux regroupant l’alimentation, l’Artisan a subit sans réagir. La boucherie est encore le boucher de quartier, si il est bien placé il survie, dans les petite ville bien plus difficile. Des acteurs ont compris qu’il fallait regrouper l’alimentation sur un même lieu. Aujourd’hui 80 % des viandes sont vendu en GMS et seulement 20 % cher les Artisans.

Le paradoxe les deux corporations sont en pénurie de manoeuvre et de cadre.

Une profession qui se cherche et qui doit rapidement trouver une solution pour former les boucher de demain pour ne pas perdre son savoir faire.

Le reportage en vidéo : http://www.france2.fr/emissions/complement-d-enquete/diffusions/13-03-2014_218707

Un boucher au service de son métier.