comment assumer d’être boucher au 21ème siècle

comment assumer d’être boucher au 21ème siècle

Yves-Marie Le Bourdonnec, Photos : Martine Murat

« To beef or not to beef in France, comment assumer d’être boucher au 21ème siècle» avec Monsieur Le Bourdonnec

 Jeudi 9 mars 2017 de 17h30 à 20h

Inscription obligatoire

Le jeudi 9 mars 2017 de 17h30 à 20h à l’école militaire

« To beef or not to beef in France, comment assumer d’être boucher au 21ème siècle » avec Monsieur Le Bourdonnec

En mandarin, le mot « crise » est la combinaison de deux idéogrammes : danger et opportunité. Sans minimiser la paupérisation des éleveurs, les impacts environnementaux de leurs pratiques ou encore le déficit de vocations pour la boucherie, la crise profonde et plurielle que vit la filière viande française peut aussi être une opportunité pour questionner le modèle de développement qui l’a conduite à l’impasse.Inventer ce que sera la viande du XXIème siècle passe notamment par deux formes d’intelligence économique, dans l’acception la plus large du terme. Regarder la façon dont cette même filière s’est structurée à l’étranger tout d’abord, pour constater que les pratiques anglaises d’élevage ou les modes de consommation japonais sont autant de trésors pour inspirer notre démarche. Pratiquer la transparence avec les consommateurs et œuvrer à l’évolution des politiques qui font perdurer le système actuel peuvent par ailleurs permettre de pérenniser un modèle plus durable.La conférence sera animée par Clarisse Prévost, fondatrice et directrice générale de Mottainaï, et Yves-Marie Le Bourdonnec, artisan-boucher et associé de Mottainaï. Elle sera suivie d’une dégustation donnant chair à la philosophie qu’ils défendent.

La conférence sera animée par Clarisse Prévost, fondatrice et directrice générale de Mottainaï, et Yves-Marie Le Bourdonnec, artisan-boucher et associé de Mottainaï. Elle sera suivie d’une dégustation donnant chair à la philosophie qu’ils défendent.

Les inscriptions sont ouvertes.

L’équipe vous accueillera au poste n°5 de l’École militaire à partir de 17h00 jusqu’à 17h20 à l’adresse suivante :

Accès : 5, place Joffre – 75007 PARIS, métro École Militaire (sortie avenue Duquesne).

Prévoir 10 minutes de marche avec de bonnes chaussures (route pavées) pour rejoindre l’amphithéâtre LACOSTE, lieu de la conférence.

Une pièce d’identité et le billet d’inscription seront exigés pour l’accès et vos sacs seront inspectés.

Billetterie pour les membres de l’association

  • 17h30/20h : Conférence « To be or not to beef in France, comment assumer d’être boucher au 21ème siècle » avec Monsieur Le Bourdonnec
  • Dégustation et pot de l’amitié à l’issue de la conférence.
  • Tarif : 10€.
  • Accès à la billetterie : Les inscriptions sont ouvertes – cliquez ici (protégé par mot de passe)

Billetterie pour les non-membres, moins de 30 ans, de l’association

  • 17h30/20h : Conférence « To be or not to beef in France, comment assumer d’être boucher au 21ème siècle » avec Monsieur Le Bourdonnec
  • Dégustation et pot de l’amitié à l’issue de la conférence.
  • Tarif : 10€.
  • Accès à la billetterie : Les inscriptions sont ouvertes – cliquez ici

Billetterie pour les non-membres de l’association

  • 17h30/20h : Conférence « To be or not to beef in France, comment assumer d’être boucher au 21ème siècle » avec Monsieur Le Bourdonnec
  • Dégustation et pot de l’amitié à l’issue de la conférence.
  • Tarif : 20€.
  • Accès à la billetterie : Les inscriptions sont ouvertes – cliquez ici

Attention : INSCRIPTION EN LIGNE OBLIGATOIRE !
Les billets sont individuels, personnels, incessibles et non remboursables. Toute personne en possession d’un billet « membre de l’association » et n’étant pas personnellement membre à jour de cotisation se verra refuser l’accès à la conférence.

 

Yves-Marie LE BOURDONNEC

« L’histoire de la viande, c’est l’histoire d’un paysage, c’est une histoire sociale ».

Yves-Marie LE BOURDONNEC, un artisan boucher engagé dont la démarche instinctive s’inscrit dans une approche globale d’intelligence économique tant sur le plan de l’information, de la protection que de l’influence.

Ayant fait de sa passion son métier, Yves Marie LE BOURDONNEC devient le chef de file d’une école de

pensée dont la stratégie est de transformer en profondeur l’approche française de la viande, de sa production à sa consommation. Parvenir à l’excellence en fonction de ce qu’on a sur place, en autonomie complète.

Il pose ainsi une vraie problématique et un questionnement : comment bien produire avec son paysage. Pour mieux comprendre, il étudie les modes de production au Royaume-Uni, en Suède, en Espagne, au Japon… bœuf Angus anglais, Wagyu et Kobé japonais, Rouge de Galice…

LE BOURDONNEC a donc repensé les choses et développé sa propre filière. Un engagement pour accompagner les éleveurs vers de nouvelles filières durables, former les aspirants-bouchers et fédérer les acteurs internationaux de la filière viande autour des savoir-faire dans le respect des écosystèmes.

Il propose d’adopter un autre regard sur la compétition économique dans un monde globalisé par une approche innovante des marchés en réadaptant l’offre à la demande, persuadé que l’avenir de la filière se joue sur l’ouverture au monde et la pérennité de produit d’exception. La maturation est l’aboutissement d’une démarche globale mêlant plaisir du goût et responsabilité écologique et économique.

« La maturation, c’est pour prouver quelque chose : j’ai instauré de nouveaux élevages, j’ai lancé des éleveurs sur de nouveaux modes et je veux prouver par la maturation que leur travail est exceptionnel. Une viande très bien élevée va prendre des goûts intéressants, des goûts de miel, de noisette, c’est comme l’affinage pour le fromage. Je veux prouver par cette maturation extrême que ce qu’on fait est sérieux ».

Décidé à tracer des voies nouvelles, à garantir un avenir à la filière et contribuer à l’émergence de nouveaux talents, il co-fonde en 2014 avec Clarisse Prévost une école destinée à former des « Bouchers- Entrepreneurs ».

Auteur de livres, instigateur de happenings, éditorialiste à l’occasion, Yves-Marie LE BOURDONNEC, militant engagé, se démarque du modèle tricolore et fait des émules dans le monde entier.

Yves-Marie LE BOURDONNEC est né le 4 mars 1968 à Montreuil (Seine-Saint-Denis). À huit ans, il découvre les animaux dans la ferme de son oncle dans les Côtes d’Armor et c’est à dix ans que naît sa vocation : « Je découvre les gestes d’un boucher. Je suis fasciné. Je veux en faire mon métier « . Après son CAP, en 1984, et quelques expériences, il ouvre en 1987, à 19 ans, sa première boucherie, Le Couteau d’Argent à Asnières-sur-Seine. Titré meilleur boucher de Paris en 2003, Yves-Marie LE BOURDONNEC travaille avec les plus grandes tables (Yannick ALLENO, Alain DUCASSE, Le Beef Club) et devient le spécialiste de la maturation de la viande. Personnalité atypique dans le monde de la boucherie, il a inspiré le personnage principal du roman de Joy SORMAN, Comme une bête et obtient une reconnaissance internationale, le New York Times lui a notamment décerné le titre du producteur du meilleur hamburger du monde. Défenseur de la viande, il est l’instigateur du mouvement I love Bidoche en 2011 pour, dit-il, « recréer des liens entre les bouchers et les éleveurs, sortir les vaches des étables et les remettre dans les prés pour qu’elles broutent ». En 2012, paraît son ouvrage, L’Effet Bœuf, dans lequel il dénonce les dérives de l’agriculture. Parcourant la planète pour des films documentaires, il est même le héros d’un film appelé Steak (R)évolution, réalisé par Frank RIBIERE. Outre Le Couteau d’Argent, Yves-Marie LE BOURDONNEC est propriétaire de deux autres boucheries à Paris.

Depuis 2014, il accompagne Clarisse Prévost dans l’aventure Mottainaï, catalyseur d’une filière viande durable et savoureuse qui propose conseil et formation aux éleveurs, aspirants-bouchers et chefs.

https://le-bourdonnec.com                www.mottainai.paris

SIMILAR ARTICLES

Pas de Commentaire

Laissez un commentaire