UA-7163560-1
Les incontournables
les actualités incontournables qui font des grands moments de la boucherie, dans la presse, les film, les rapports des filières, les lieux immanquables

Les récentes crises et évolutions survenues dans les secteurs agricole et agroalimentaire l’ont montré, de nombreuses activités en dehors des exploitations dépendent de la présence des élevages sur le territoire français : abattoirs, transport, alimentation… Cependant, les implications précises en termes d’emplois étaientjus qu’à aujourd’hui difficiles à estimer. En effet, la contribution de l’activité agricole à l’emploi ne se limite pas à la population active agricole : la prise en compte des emplois liés à l’élevage dans les autres secteurs de l’économie (comme par exemple, l’alimentation, la santé animale, la génétique, les fournisseurs de matériel, les industries agroalimentaires, ou encore l’administration et l’enseignement) est essentielle. Jusqu’à présent mal identifiés et mesurés, ces emplois jouent pourtant un rôle crucial dans l’économie locale et dans le dynamisme des territoires ruraux. Mais leur évaluation est délicate, car tous ces emplois indirects ne sont pas dépendants de l’élevage français de manière égale.

Le GIS Élevages Demain a souhaité, dans ce cadre, identifier et quantifier de manière précise et la plus exhaustive possible les emplois dépendants de l’élevage en France, en distinguant les différents types d’élevages : bovin viande, veaux de boucherie, bovin lait, porcin, volaille chair et lapins, volaille oeuf, ovins viande, ovins lait et caprins. Pour cela, une méthode solide et rigoureuse permettant d’évaluer l’emploi direct et indirect, en nuançant sa dépendance, a été développée. Les résultats montrent qu’en France, un total de 703 000 équivalents-temps-plein (ETP) dépendent de la présence des élevages sur le territoire. Ainsi, outre les 312 000 ETP affectés aux activités d’élevage sur les exploitations, 178 000 ETP sont fortement dépendants de l’élevage, 166 000 moyennement et 47 000 faiblement. Autrement dit, pour chaque ETP présent sur un élevage, il y a 1,25 ETP supplémentaire dans les autres secteurs économiques.

les_emplois_lies_a_lelevage

les_emplois_lies_a_lelevage

Ensemble, redynamisons la filière viande Artisanale, Président Laurent RIGAUD

ENSEMBLE, REDYNAMISONS LA FILIÈRE VIANDE ARTISANALE !

artisan_boucherENSEMBLE,
REDYNAMISONS LA FILIÈRE
VIANDE ARTISANALE !

Artisan boucher à Wambrechies (Nord), Laurent Rigaud exerce son métier avec passion depuis près de 30 ans. Très investi au sein des instances représentatives de la filière, en tant que Président du Syndicat des Bouchers-Charcutiers-Traiteurs du Nord-Pas de Calais, Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Métropole Lilloise, Président de la CGAD Nord-Pas de Calais, Président de l’Association des viandes bio du Nord-Pas de Calais-Picardie, et, depuis 2015, Président de l’UPA Nord-Pas de Calais, Laurent Rigaud est un homme de terrain, engagé pour défendre les valeurs et les intérêts de sa profession.

Aujourd’hui, à 45 ans, Laurent Rigaud brigue la présidence de la Confédération Française de la Boucherie, Charcuterie, Traiteurs. Par cet engagement national, il entend redonner de la voix et une visibilité à une profession qui, si elle n’évolue pas, risque de s’éteindre peu à peu. C’est parce qu’il croit profondément en l’avenir de la filière viande artisanale, et en sa capacité à innover pour se renouveler, qu’il souhaite proposer à l’ensemble de la profession un projet d’avenir commun et fédérateur.

Vidéo

Une première pour la boucherie Artisanal française, une campagne moderne et dynamique pour la présidence de la confédération.

Redonner de la voix et une visibilité

Diffusion 23 oct. 2015, Ensemble redynamisons la filière viande artisanale ! Laurent Rigaud brigue la présidence de la Confédération Française de la Boucherie, Charcuterie, Traiteurs. Par cet engagement national, il entend redonner de la voix et une visibilité à une profession qui, si elle n’évolue pas, risque de s’éteindre peu à peu.


Redonner un souffle nouveau à la filière viande

Diffusion 15 mars 2016, Découvrez les solutions proposées par Laurent Rigaud pour redonner un souffle nouveau à la filière viande, Ensemble redynamisons la filière viande artisanale !


Une formation adaptée à l’évolution de notre métier

Diffusion 21 juin 2016,  Une formation adaptée à l’évolution de notre métier, par Laurent Rigaud, candidat à la présidence de la Confédération Française de la Boucherie, Charcuterie, Traiteurs.


Photos

Pour en savoir plus

Pour découvrir, l’homme, le Président, La Famille Rigaud.

Rigaud & Filles
Rigaud & Filles

Ministère de l’agriculture, mercredi 30 septembre

Dossier de presse Budget 2016

 

« Un budget qui renforce la compétitivité de l’agriculture et de l’agroalimentaire, en particulier en faveur de l’élevage dans le contexte de crise que traverse cette filière, prépare l’agriculture aux défis de demain via la transition agro-écologique, traduit les priorités du Gouvernement pour l’enseignement et la sécurité sanitaire et participe au redressement des comptes publics »

 

Le projet de loi de finances pour l’année 2016 prévoit de doter le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimen- taire et de la Forêt (MAAF) de près de 4,5 milliards d’€ en crédits de paiement.

Le budget total du ministère est consolidé pour 2016, 2e année de mise en œuvre de la politique agricole commune 2014-2020, avec comme priorité une re- distribution en faveur de l’élevage et de l’emploi. Les crédits enregistrent une légère baisse de 5 % (autori- sation d’engagement) et de 2,8% (crédits de paie- ment) par rapport à 2015. Cette évolution n’obère pas la capacité d’intervention publique. En effet, cette diminution s’explique notamment par :

  •  un effet mécanique lié au réengagement massif en 2015 des mesures agroenvironnementales et cli- matiques (MAEC) et ce, pour 5 ans ;
  •  l’échéancier des dépenses des dispositifs cofinan- cés qui ont connu une accélération en 2015 compte tenu de la fin de la programmation FEADER ;
  •  le transfert de financement de certains dispositifs, comme par exemple la gestion des risques, sur le 2nd pilier de la PAC.

Un budget cohérent avec le plan de soutien
à l’élevage français décidé par le Gouvernement pour répondre à l’urgence et redonner des perspectives à long terme pour ce secteur prioritaire

Un budget au service de la compétitivité
des entreprises et de l’emploi, grâce au pacte de responsabilité et aux moyens considérables débloqués sur l’investissement

L’agriculture et l’agroalimentaire
au cœur de la politique pour la croissance et l’emploi.

La boucherie 20 000 postes à pourvoir d’ici 2020, un petit maillon de cette grande filière.

Est il temps d’agir, d’innover, de mettre en place un renouveau pour former ces 20 000 future bouchers ?

Les formateurs bouchers sont ils disponibles, seront-ils suffisant ?

budget2016-bd_Page_11 budget2016-bd_Page_12

Dossier budget 2016

[gview file= »http://universboucherie.com/wp-content/uploads/2015/09/budget2016-bd.pdf » profile= »3″ height= »500px » width= »100% » save= »1″]

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt • Dossier de presse Budget 2016
Contacts presse : Service de presse de Stéphane LE FOLL – Tel : 01 49 55 59 74 / cab-presse.agriculture@agriculture.gouv.fr Service de presse du ministère – Tel : 01 49 55 60 11 / ministere.presse@agriculture.gouv.fr

L’histoire de la viande au fil des années, de la politique à la viande.

la viande en son histoire de 1945 à 2006

La modernité commence avec eux

Au Moyen Âge, à Paris et dans les grandes villes, les animaux de boucherie étaient abattus sur place, par chaque boucher dans son arrière-cour ou dans la rue. Au XIVe et XVe siècle, les maîtres des étaux du Châtelet deviennent sans doute les premiers bouchers en gros, certains possédant jusqu’à vingt ou trente échaudoirs. Ils furent en tout cas les premiers à «intégrer la filière»: naisseurs et engraisseurs de bétail, abatteurs, découpeurs, détaillants et même fabricants de plats plus ou moins cuisinés, des tripes par exemple, et de co-produits, le suif pour l’éclairage public.

A découvrir :

  • 14 – La modernité commence avec eux
  • 16 – Libération, taxation, pénurie
  • 22 – 30 ans de règne
  • 26 – La modernisation commence
  • 28 – La Villette, ça durera 20 ans
  • 36 – On regarde vers Rungis
  • 42 – L’Europe, l’Office, deux nouvelles donnes
  • 48 – Vers l’Interprofession
  • 54 – La fin et le début
  • 60 – Lois sociales, quotas laitiers
  • 64 – L’Europe affirme son autorité
  • 67 – Le temps de l’UCIBEV73 – La crise du siècle
  • 75 – CEBV: une espérance déçue
  • 80 – Un automne meurtrier
  • 84 – On s’amusera plus tard ou peut-être jamais
  • 88 – L’avenir n’est pas écrit
  • 90 – Les cadres de la FNICGV
  • 92 – La FNICGV dans les grands organismes
  • 94 – C’est jeune, et ça s’apprend…

Dénomination des viandes

La viande dans les Etoiles, allez savoir…

La Boucherie Française a un savoir-faire d’exception, les noms des viandes en font partis.

Vaut-il pas mieux parler le langage de la viande, plus difficile sûrement.

Pas sur, éduquer, former, informer, innover aurait été plus judicieux.

Vouloir faire comme les voisin sur ce coup là pas terrible.

Quand pensez vous ?

[gview file= »http://universboucherie.com/wp-content/uploads/2015/09/2_Nouvelles_denominations_viande_bovine_et_ovine_2014_Brochure_.pdf » profile= »3″ height= »500px » width= »100% » save= »1″]

Les moments forts de la boucherie Française

LES 89 MEILLEURS BOUCHERS

 

“ Un Grand moment de Partage et d’Echanger, pour la boucherie Française, 89 Artisans bouchers réunient ensemble. Bravo.

 

 

 

Nous aurions aimé finir cette belle histoire en leurs offrant a chacun une page de présentation.   ”

Gault&Millau
Twitter
Facebook

L'article 15 pages sur les 89 meilleurs artisans bouchers du moment

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus, Les Artisans Bouchers également présent sur UvB

Rob the Gourmets' Market

LES INCONTOURNABLES & LA VIANDE 

Toutes les information d’une filière viande, du passé en passant par son future…

LES INCONTOURNABLES

0 1124
Les récentes crises et évolutions survenues dans les secteurs agricole et agroalimentaire l’ont montré, de nombreuses activités en dehors des exploitations dépendent de la présence des élevages...

0 0
ENSEMBLE, REDYNAMISONS LA FILIÈRE VIANDE ARTISANALE ! Artisan boucher à Wambrechies (Nord), Laurent Rigaud exerce son métier avec passion depuis près de 30 ans. Très investi...

0 0
Ministère de l'agriculture, mercredi 30 septembre Dossier de presse Budget 2016   « Un budget qui renforce la compétitivité de l’agriculture et de l’agroalimentaire, en particulier en faveur...

0 0
L'histoire de la viande au fil des années, de la politique à la viande. La modernité commence avec eux Au Moyen Âge, à Paris et dans...

0 0
La viande dans les Etoiles, allez savoir... La Boucherie Française a un savoir-faire d'exception, les noms des viandes en font partis. Vaut-il pas mieux parler le...

0 0
ZOOM INNOVATION – PERPECTIVES – TENDANCES Rapport d’activité 2015 du SNIV-SNCP Pour en savoir plus sur la filière viande...        

0 0
Les moments forts de la boucherie Française LES 89 MEILLEURS BOUCHERS   “ Un Grand moment de Partage et d'Echanger, pour la boucherie Française, 89 Artisans bouchers réunient...

0 0
LES INCONTOURNABLES & LA VIANDE  Toutes les information d’une filière viande, du passé en passant par son future...

0 0
GARCON BOUCHER “ Un film de Florian Geyer ” → Facebook → Quark Production Le Prix Spécial du Public Décerné par le jury amateur en tenant compte des votes du...

0 0
TOUR SAINT-JACQUES DES BOUCHERS “ La corporation des bouchers parisiens, l'histoire de la Tour Saint-Jacques ” La Tour Saint-Jacques est l’ultime vestige de l’église Saint Jacques de...

0 0
ZOOM INNOVATION - PERPECTIVES - TENDANCES Rapport d'activité 2012 & 2013 du SNIV-SNCP

Garçon boucher

GARCON BOUCHER

“ Un film de Florian Geyer ”

Facebook

Quark Production

Le Prix Spécial du Public

Décerné par le jury amateur en tenant compte des votes du public. 
Remis par M. le Maire de Poitiers.

Garçon boucher – Un film de Florian Geyer
Documentaire / France / 49′ / 2013 / Quark productions

Miguel, 17 ans, tombe dans la boucherie après un échec scolaire. Fils d’immigrés portugais, petit, la dégaine des quartiers, il est à l’opposé de l’image que cherchent à perpétuer les bouchers. Au programme de son apprentissage, à l’école et en boutique, une « rééducation » quasi militaire : port de l’uniforme, polissage du langage, maîtrise de l’anatomie et des techniques de découpe. Miguel devra surmonter différentes épreuves pour être admis dans les ordres de la corporation. Échec ou réussite, sa métamorphose est en marche.

Universboucherie remercie le réalisateur et la production pour ce partage et échange.

Photos

Vidéo

Bande annonce du film

Un film documentaire de Florian Geyer
49’, Quark Productions, Téléssonne
Bourse Brouillon d’un rêve – Étoile de la Scam 2014
Miguel, 17 ans, s’oriente vers la boucherie après un échec scolaire.Fils d’immigrés portugais, la dégaine des quartiers, il est à l’opposé de l’image que cherchent à perpétuer les bouchers. Récit d’un apprentissage où se croisent difficultés et plaisirs, travail et humour.

Universboucherie remercie le réalisateur et la production pour ce partage et échange.

Garçon boucher

Vidéo

Garçon boucher

Tour Saint-Jacque

TOUR SAINT-JACQUES DES BOUCHERS

“ La corporation des bouchers parisiens, l’histoire de la Tour Saint-Jacques ”

La Tour Saint-Jacques est l’ultime vestige de l’église Saint Jacques de la Boucherie, église édifiée au XIIème siècle et reconstruite au XVIème siècle dans un style encore gothique flamboyant. Son nom lui viendrait de la corporation des bouchers parisiens qui exerçaient non loin de là et y auraient eu une chapelle.

Tour Saint-Jacques

Tour Saint-Jacques Elevée entre 1508 et 1522, sous le règne de François Ier, dans le style gothique flamboyant, la Tour Saint-Jacques est l’ancien clocher, et le dernier vestige, de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, construite antérieurement, paroisse de la puissante corporation des bouchers. Devenue bien national en 1789, l’église fut démolie en 1797, mais le clocher subsista. Lorsque fut percée la rue de Rivoli, il fallut supprimer la butte sur laquelle se dressait la tour et reprendre celle-ci en sous-œuvre. C’est ainsi qu’un nouveau rez-de-chaussée sortit de terre.

Tour Saint-Jacques

Haute de 58 m, la tour repose sur quatre piliers qui supportent une voûte en croisée d’ogives. Viennent ensuite deux étages de baies jumelles. Elle s’achève par une terrasse aux quatre angles de laquelle se trouvent les statues des quatre évangélistes. Au plus haut, et au sommet de l’escalier, se trouve celle de Saint Jacques le Majeur. En effet, c’est là que les pèlerins parisiens de Saint Jacques-de-Compostelle commençaient leur voyage en gravissant les quelques 300 marches de cet escalier pour faire bénir leur bourdon (= bâton de marche) au sommet.

Beau et  utile !

Au rez-de-chaussée, la statue de Blaise Pascal, placée par Haussmann, rappelle les expériences sur la pression atmosphérique et l’élévation du mercure que, selon certains, il renouvela du haut de cette tour en 1648 après celles du Puy-de-Dôme. D’autres prétendent qu’il s’agit là d’une légende tenace et, qu’en réalité, ce serait à Rouen qu’il les aurait faites. Quoi qu’il en soit, la tour n’a pas perdu sa vocation scientifique puisque, à son sommet, se trouve désormais une station météorologique ainsi que l’une des 54 stations de contrôle de la pollution de l’air parisien.

Photos

Vidéos

Tous les secrets de la tour Saint-Jacques à Paris

Elle trône seule au carrefour de la rue de Rivoli et du boulevard de Sébastopol dans le quartier du Châtelet. Parisiens et touristes passent devant sans trop savoir qui elle est et à quoi elle servait. Partez à la découverte des mystères de la tour Saint-Jacques, récemment rénovée par la Ville de Paris et ouverte pour des visites exceptionnelles avec «Des mots et des arts »

RANDOM POSTS

0 2309
nike shoes outletcheap Oakley sunglassesray ban sunglasses outletchristian louboutin shoes salehttp://www.uggbootsoutletsale.ushomepageray ban sunglasses « To beef or not to beef in France, comment assumer d’être...