Une vie de cochon

Une vie de cochon

COLLECTIF PLEIN AIR

“ L’élevage est en crise, les éleveurs manifestent. Pas d’angélisme. Le consumérisme porté par la vague du « toujours plus et moins cher pour MOI » a trop joué avec le feu.  ”

Site 
 FaceBook

Charte du Collectif PLEIN AIR

Pour nous Libérer de l’Elevage Industriel, pour la Nature et les Animaux, et pour l’Innovation dans le Respect

Le Collectif Plein Air est un collectif informel.

Il est indépendant et apolitique.

Son action consiste à mettre en commun des informations et expériences, et de proposer une coordination de certaines actions, pour davantage d’ampleur, de notoriété et de résultats, au niveau des médias, du droit, et de l’économie. Il agit par les moyens légaux et non violents dont il dispose : diffusion de l’information et sensibilisation, actions auprès des décideurs politiques et des acteurs économiques, actions juridiques, actions de promotion d’élevages alternatifs de qualité, défense de prix justes, organisation d’évènements, etc.

Les membres du Collectif Plein Air sont des personnes physiques ou morales. Ils souscrivent aux principes et objectifs de la présente Charte, tout en gardant chacun ses propres spécificités et priorités. Ils participent au travail du Collectif selon leurs moyens et disponibilités.

Le Collectif Plein Air  œuvre pour l’abandon de projets de nouveaux élevages qui sont basés sur l’intensification et la production de masse et qui induisent des impacts et des risques dommageables pour l’environnement et le bien-être animal.

Concernant les élevages existants, le collectif s’engage pour une transition dans le sens de l’amélioration des méthodes d’élevage, de dés-intensification et de réduction des volumes, selon la formule « moins mais mieux ».

Le Collectif considère qu’il faut une réorientation en profondeur des systèmes d’élevage majoritaires. Il ne suffit pas de rajouter quelque mesure d’économie d’énergie ou de traitement des effluents ou émissions, tant que le système de production de masse à forte densité ne change pas ou à peine.

Le Collectif s’engage pour une évolution des modes de consommation et des critères d’achat.

Le Collectif Plein Air défend trois grands objectifs :

I) le respect du vivant, en prenant pleinement en compte :

  1. la sensibilité et l’intelligence des animaux d’élevage et leurs besoins physiologiques, comportementaux et affectifs, donnant ainsi un contenu précis et exigeant à l’objectif de bien-être animal
  2. les milieux naturels, la faune et la flore sauvages, les biotopes et écosystèmes et en particulier les zones humides
  3. la santé et le bien-être humains : au niveau de la santé publique en général, en particulier concernant l’alimentation ; au niveau des conditions de travail ; au niveau du lien social et du lien avec les animaux et avec la nature

II) le développement d’une agriculture et d’une alimentation durables, avec des activités d’élevage :

  1. économes en intrants et le plus autonomes possible, assurant la liaison au sol
  2. avec priorité au plein air, et le logement des animaux avec litière
  3. privilégiant les systèmes à base d’herbe
  4. limitant fortement l’usage des antibiotiques et hormones, mais assurant une médication efficace en cas de douleur,
  5. évoluant vers la réduction des produits d’origine animale dans notre alimentation, selon la libre décision de chacun, dans la diversité,
  6. limitant les installations de méthanisation à celles qui sont pertinentes (disponibilité des déchets, CIPAN, bien-fondé agronomique, bilan énergétique favorable, utilité sociale de l’usage de l’énergie, ni soutien ni pérennisation de l’élevage concentrationnaire,…).
  7. partageant les terres équitablement : pour l’alimentation humaine, pour la biodiversité naturelle, pour une vie digne et en plein air des animaux d’élevage, et pour produire de la biomasse énergie en complément et en soutien aux objectifs précédents.

III) la construction d’un cadre économique et règlementaire plus juste, assurant la viabilité économique d’élevages alternatifs de qualité : 

  1. par des prix justes
  2. par des aides publiques attribuées pour des pratiques particulièrement respectueuses des animaux et de l’environnement
  3. par des structures pourvoyeuses d’emplois, permettant aussi le maintien et la création de petites unités et unités familiales
  4. par une information sincère sur les modes de production et leurs impacts,
  5. par la transparence sur les prix, les méthodes commerciales et leurs impacts,
  6. par une gouvernance renouvelée, intégrant la responsabilité et le long terme là où règnent les centrales d’achats et l’intérêt corporatiste.

 

En Images

[gview file= »http://universboucherie.com/wp-content/uploads/2015/09/AlbumUneViedeCochon-sans-commentaires.pdf » profile= »3″ height= »500px » width= »100% » save= »1″]

Vidéo

Cousin comme cochon - Bande-annonce France TV